Comment combattre les altérations de la peau ?

23 novembre 2018

La peau n’a pas uniquement pour fonction de nous protéger, en plus d’aider à la respiration ou à l’élimination des déchets, la peau joue aussi une fonction esthétique non négligeable si l’on s’en tient aux divers soins qu’on lui accorde. Ainsi, avoir une belle peau est un défi quotidien. Mais le temps agit parfois sur la qualité de la peau. L’impact du vieillissement sur la peau, on le sait n’est pas négligeable. Mais le vieillissement est-il l’unique cause de l’altération de la peau ? Quelles sont les principales altérations cutanées que nous pouvons subir ?

C’est quoi une peau normale ?

Avoir une peau normale ce n’est pas avoir une peau de bébé. Loin s’en faut. On parle de peau normale chez un individu ayant déjà subi le choc hormonal de la puberté. Autrement dit, c’est seulement après la puberté qu’on peut faire le distinguo entre la peau normale et la peau altérée.

Une peau normale au toucher doit être lisse, veloutée et ne pas présenter d’accumulation graisseuse. Pour vérifier que la peau n’est pas graisseuse, on y applique une feuille de papier à cigarette. Il faut que cette feuille ne présente pas de tâche. La peau normale a aussi un grain fin, les pores ne sont pas dilatés ; elle n’a ni creux ni plis. C’est une peau qui se régénère rapidement et se désintoxique régulièrement ; elle n’a pas de dyschromies ou modification de la pigmentation. C’est enfin une peau sans desquamation.

C’est quoi une peau altérée ?

Certains dommages cutanés sont passagers tandis que d’autres sont définitifs.

Les altérations passagères qui peuvent survenir après la puberté sont par exemple, la modification durant les règles du pH de la peau. Il devient alcalin plutôt qu’acide, et la peau devient grasse. Mais cette situation se rétablit à la fin des menstrues. Des cas de desquamation ou de sécheresse de la peau peuvent survenir à cause de certains agents atmosphériques ou par l’utilisation des substances alcalines. Un changement de climat ou de produits de toilettes peut rétablir la situation si elle n’est pas irréversible.

Les altérations définitives quant à elles portent sur les cas d’accumulation de graisse dans l’hypoderme avec pour conséquence une peau grasse ou épaisse. La fragilité des capillaires peut conduire à des cas d’érythrose ou de couperose. Et lorsque la peau ne sécrète pas assez de sébum, on aura une peau sèche. On aura une peau séborrhéique si la situation contraire prévaut ou une peau acnéique s’il existe une altération dans la formation du sébum. La rupture des fibres de collagène est à l’origine des vergetures et des rides dont le traitement peut nécessiter une liposuccion ou un lifting. Une peau hyperkératosique quant à elle est la conséquence de l’épaississement de l’épiderme.

Comment préserver sa peau ?

  • Consommer des aliments qui facilitent la digestion et l’épuration ;
  • Eviter les aliments gras ou hypercaloriques, l’abus d’alcool, le café, le thé, etc. ;
  • Eviter de s’exposer longtemps au soleil sans protection solaire ;
  • Eviter l’abus de maquillage ;
  • Nettoyer quotidiennement la peau du visage avec du savon neutre ou des laits démaquillants ;
  • Utiliser des produits hydratants ;
  • Utiliser des crèmes de jour non grasse et des crèmes de nuits grasses pour nourrir la peau.

Comments are closed.