Lasik Tunisie : chirurgie des yeux au laser

Le lasik en Tunisie est une technique chirurgicale utilisée pour la correction des problèmes de la vision tels que : la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme, la presbytie.

Lasik Tunisie
Ce traitement de la chirurgie réfractive se fait au laser. D’où le terme Lasik, qui découle de Laser in situ Keratomileusis.

Prix lasik Tunisie

Le tarif du lasik en tunisie comprend les honoraires du chirurgien, les frais de la clinique, l’hébergement du patient dans un hôtel de luxe. Pour le prix en dinar, il peut se référer en ligne pour obtenir un devis gratuit.

Déroulement de la chirurgie réfractaire par lasik

Le Lasik se déroule sous anesthésie locale, par instillation de gouttes anesthésiantes. L’intervention se déroule en 3 temps opératoires. D’abord, le chirurgien va découper la capot ou volet stromal, ensuite, il effectuera une photoablation correctrice, avant de reposer finalement le volet. Le remodelage de la cornée s’effectue au laser excimer. Dans le domaine de la chirurgie cornéenne, ce laser se caractérise par sa finesse et sa précision. Mais avant de sculpter la cornée au laser excimer, le chirurgien se sert d’un laser femtoseconde ou d’un microkératome pour effectuer le tracé du capot. Aucune suture n’est nécessaire pour faire adhérer le capot une fois qu’on le repose.

Suites opératoires du lasik

Elles sont indolores. Il est déconseillé au patient de se frotter les yeux. Il doit se reposer pendant 6 heures au moins. Il peut ressentir des picotements des yeux après l’intervention, ou avoir des larmoiements plus ou moins importants. Il doit respecter les traitements anti-inflammatoires et par collyres antibiotiques qui lui seront prescrits. Le maquillage, les sports de contacts sont proscrits pour les 2 semaines qui suivront.

Résultat du lasik

Bien que la vision reste encore un peu floue, les premiers résultats s’apprécieront directement après l’intervention. La vision s’éclaircira progressivement au cours des heures suivantes.

Complications après lasik

On peut avoir une découpe incomplète du volet cornéen, une infection postopératoire, une sécheresse oculaire, une kéractesie, la sensation d’avoir un corps étranger dans l’œil, etc.